Ragots & Télébidon  
 
Mauvaise foi ou mauvaise interpretation
Comme à son habitude, le mollah de sacré coeur a crié au complot après avoir reçu un redressement fiscal. Cependant, il était loin de se douter que d’ autres organes de presse ont eux aussi reçu la meme notification du fisc sans tambour ni trompette.
Les dérives de Dj Boub's
«La série « Un Café Avec » ne reflète que la réalité sénégalaise ! Plus de 60 % des filles sénégalaises boivent de l'alcool, fument, prennent de la drogue etc.». C'est cette réponse que Boubacar Diallo, alias Dj Boub's a servi le mercredi 1er mai 2013 sur les ondes de la Rfm, pour répliquer au Conseil National de Régulation de l'Audiovisuel (CNRA).
Affaire Cheikh Yérim Seck - Ndèye Aïssata Tall
Le procès de toutes les curiosités
Un procès marathon qui a duré quinze heures d’horloge. L’affaire Cheikh Yérim Seck/ Aïssata Tall a fait courir tout Dakar, le mercredi dernier. Le parquet a requis 3 ans ferme contre l’accusé Cheikh Yérim Seck. Ses avocats, eux, réclament la relaxe au bénéfice du doute.
Communication autour du limogeage de Cissé Lô
La confusion des rôles
L’orchestre de communication qui a parlé au nom de l’Apr et de l’Etat, à propos du limogeage de Moustapha Cissé Lô, a servi plusieurs notes discordantes quant aux motifs de la décision présidentielle. Comme quoi, celle-ci ne fait pas l’unanimité dans l’entourage de Macky Sall. Mais cette confusion découle de la double casquette présidentielle qui refait surface.
Peine perdue
Le pôle communication de la Présidence de la république a publié  hier en fin d'après-midi un communiqué qui informe, je cite “ l'entretien du président Macky Sall accordé à la presse nationale à Ziguinchor ce mercredi est diffusé dans les radios et chaines de télévision ce jeudi 28 juin à 10h ; et dans la presse écrite vendredi 29 juin. L'entretien est intégralement disponible sur le site de l'APS.” Fin de citation.
Sénégalaiseries
Quels diables de conseils Omar Pène peut-il prodiguer à Youssou Ndour?
Ce n’est plus un gouvernement, c’est Gouye Séddeulé… Déjà, la charretée des ministres-conseillers de Macky Sall qui pleuvent au petit bonheur la chance depuis trois mois commence à faire désordre. Surtout que les nominations interviennent parfois après une sortie au vitriol dans la presse de l’impétrant contre les errements de Macky Quatre.
500 millions de F Cfa pour laver l’honneur du couple
Diffamation et injures publiques, c’est le motif de la citation directe servie par le couple Ousmane Masseck Ndiaye et Me Tamaro Seydi, au journaliste El Malick Seck. Jugé par défaut, le patron de «Facedakar» sera édifié sur son sort le 5 juin prochain…
Le CNRA envoie une mise en demeure à la radio «Zik FM»
Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a envoyé une mise en demeure à la radio privée ‘’Zik FM’’ suite à la diffusion, mardi, d’un élément pornographique au cours de son émission ‘’Teuss’’, indique la note d’avertissement du CNRA transmise à l’APS.
Média d'ailleurs
Abdoulaye Wade l'octogêneur selon le «Canard Enchaîné»
Le patron du Sénégal, 85 ans, prépare son avenir présidentiel et, surtout, celui de son fils, Karim. Mais la rue dakaroise en décidera peut-être autrement. C’est comme si, en France, Giscard se présentait au scrutin du 22 avril. Candidat pour la septième fois de sa vie à la présidentielle sénégalaise, Abdoulaye Wade, tenant du titre depuis douze ans, est, comme Valéry (et comme la reine d’Angleterre ou Fidel Castro) né en 1926. Mais Wade, lui, se voit bien parti pour un nouveau septennat. Peut-être même se présentera-t-il encore en 2019, a-t-il annoncé, mi-chèvre, mi-chou.A bientôt 86 ans, le Gorgui (le "Vieux", en wolof) est déjà le chef d’Etat le plus âgé de la planète, après Mugabe, au Zimbabwe. Mais pourquoi rester le deuxième?
Accusée de monter des images d’archives en faveur de Wade
La RTS exprime son «Y’en a marre»
La télévision nationale en a ras-le-bol des accusations de montage d’images d’archives en faveur du candidat Abdoulaye Wade dont elle fait l’objet ces derniers temps de la part de la coalition Macky 2012. Elle l’a fait savoir hier soir dans la deuxième partie du journal de la campagne à travers une note lue par la présentatrice du jour Seynabou Diop.
Idrissa Diop après son audience avec Wade
«Koumou nékhoul, va voir ailleurs…»
A trois mois de l’élection présidentielle, les mouvements de soutien poussent comme des champignons. Le dernier en date est celui des artistes qui ont été reçus en audience au Palais de la République. Idrissa Diop n’en a cure que des gens pensent qu’il soutient Wade. « Koumou nékhoul, va voir ailleurs… » s’est emporté le chanteur dans la parution du jour du journal « L’as ».
 
 
Publicité  
 
Les plus populaires
Rue Publique
Qui prendra le dessus ?
Opération Diaye Dolé
 
   
 
 
 
A propos de afreecartoon.com
Mentions légales
Conditions d'utilisation
Poster une contribution
Contactez nous
Publicité
     
© afreecartoon.com 2011