Noir sur Blanc  
 
Audits ou auditions
De l'énergie et de la détermination à vendre
Le nouveau régime en place est déterminé à aller jusqu'au bout pour faire la lumière sur les «biens mal acquis». Si certains ténors du régime libéral sortant sont entendus à travers des séries d'auditions qui durent parfois plusieurs heures, d'autres sont tout bonnement dépossédés de leurs véhicules. Pour Wade qui est déjà affaibli par des contestations au sein de sa mouvance, ces évènements sont assimilables à une tentative d'immobiliser les activités de son parti envue des prochaines législatives du 1er Juillet prochain mais il se dit décider à aller jusqu'au bout pour faire face à une injustice. Espèrons qu'il ne mette pas toute son énergie dans ce combat car à en croire le président Macky Sall qui ne compte nullement faire marche arrière, les audits n'ont même pas encore commencé car les différentes convocations d'anciens responsables notées ces derniers temps concernent des audits de 2008 menés sous Wade et dont la procédure n'avait pas été menée jusqu'à son terme. Qui parviendra à s'imposer? Une chose est sure: il faudra s'armer d'une détermination sans faille.
La saison des hâbleurs
L'Ayatollah de Kaolack ferait un bon caricaturiste. L'illustration qu'il a faite pour expliquer le secret qui se cache derrière l'annulation de la surtaxe sur les appels internationaux entrants est vraiment bien inspirée. Selon le frangin du Mollah de Sacré cœur, Macky Sall s'est hissé au sommet d'un grand manguier qui représente le Sénégal. Et au lieu de secouer l'arbre et faire bénéficier les fruits à tout le peuple, il cueille des mangues qu'il lance au premier ministre bien installé en bas de l'arbre et muni d'un seau qu'il remplit avant de le léguer gracieusement à son jeune frère et actuel DG de la sonatel. Quelle imagination! Tout le contraire des synthèses toujours longues et jamais claires du Mollah qui avec son émission, s'est signalé depuis l'aurore (Wal Fadjiri) au nouveau locataire du palais. La où le Mollah a damé le pion à l'ayatollah c'est d'avoir lancé la saison des hâbleurs.
Toujours égal à lui même
A peine sorti de prison hier à la faveur d'une liberté provisoire, le maire de Mermoz-sacré coeur a montré que malgré l'amaigrissement noté sur son physique il est resté égal à lui même. Barthélémy Dias a "flingué" l'ancien régime libéral en commençant naturellement par son chef Wade sans oublier de mentionner Ousmane Ngom qui l'avait qualifié d'"homme à la gachette facile". Barth n'a pas non plus oublié d'égratigner le leader du M23 Alioune Tine et Amath Dansokho pour qu'ils intercedent en faveur des jeunes manifestants du 23 Juin dernier et qui sont toujours en détention. Pendant ce temps, la famille du défunt NDiaga Diouf crie à l'injustice.
La dernière bougie de l'alternoce
L'alternance fête ses 12 ans aujourd'hui. Le pape du Sopi accédait au sommet de l'état après un quart de siècle de combat. Il doit avoir un petit pincement au coeur, lui qui mobilisait les foules au moyen d'un seul claquement des doigts fait aujourd'hui le tour des maisons religieuses pour quémander des «ndigël» afin de se faire réélire...pour «terminer ses chantiers». Pendant ce temps, ses anciens collaborateurs sont passés de l'autre côté et sont plus que déterminés à corriger l'alternance. Cette douzième bougie sera-t-elle la dernière de l'«alternoce»?
Entre diffamation et calomnie
Convaincus que les carottes sont cuites pour leur mentor, les alliés du vieux président qui n'imaginent pas un seul instant de perdre le pouvoir se jettent dans la calomnie et la difamation. Tous les moyens sont bons pour détruire l'ennemi. On regarde honteusement un peu partout, sous les draps ou dans les placards pour balancer les qualificatifs les plus ignobles...Le comble c'est que leur mission serait beaucoup plus facile s'ils cherchaient tout prêt de chez eux ce qu'ils veulent coûte que coûte trouver ailleurs.
Les sentiers de la république
Convaincu qu'il n'aura le soutien d'aucun candidat malheureux du premier tour, Wade a ostensiblement jeté son dévolu sur les cités religieuses pour décrocher un pathétique «ndiguël». Les arguments qu'il sert aux différents chefs religieux pour obtenir un autre bail de 7 ans à la tete de la république sont loin de convaincre. Selon le dernier superman de notre époque, personne ne serait en mesure de terminer «ses chantiers». Et c'est pour cette raison qu'il solicite encore juste 3 ans pour les «terminer». C'est quand même navrant de constater que celui qui a entrepris une bataille légendaire sur les sentiers d'une république démocratique pendant un quart de siècle oublie que l'etat c'est la continuité!
Traits communs
La campagne électorale en vue du second tour de la présidentielle a donc repris. Les deux candidats qui s'affrontent n'ont théoriquement pas de différence idéologique. Certains observateurs estiment déjà que le choix se fera entre la peste et le choléra du fait de leur longue cohabitation au sein du pouvoir libéral. Les soutiens sans condition des autres candidats malheureux du premier tour à Macky Sall qui promet monts et merveilles s'il est élu rappellent curieusement un Abdoulaye Wade en 2000 porté au pouvoir par un large soutien des autres partis. On connait la suite. Encore 5 ou 7 ans (la promesse de ne rester au pouvoir que 3 ans n'engage que ceux qui y croient) de régime libéral?
Journée de la femme
Majorité féminine
En cette journée dédiée aux femmes, nous consacrons notre dessin d'édito à l'évènement tout en mettant en relief la marge non negligeable qu'elles représentent sur l'échiquier national. Malheureusement, au lieu de profiter de cette majorité et exiger plus de considération, elles sont souvent utilisées à des fins sans lendemain comme c'est le cas pendant cette période de campagne électorale. Nous ne serons pas surpris de les voir chaque année réclamer les mêmes revendications...Bonne fête quand même!
Poids politique vs réserve électorale
A l'exception de Talla Sylla qui émet des réserves sur la promesse faite par Macky Sall de faire appliquer les conclusions des assises nationales et de Mor Dieng qui doit d'abord s'entretenir avec sa base avant de se prononcer, le candidat de la coalition Macky2012 a pris du poids...politique avec les soutiens sans «condition» des autres candidats malheureux du scrutin du 26 Février dernier. Le candidat des FAL lui n'a pas dit son dernier mot et compte sur la «réserve électorale» que constitue le pourcentage des électeurs n'ayant pas voté au premier tour, mais aussi et surtout sur le «ndigël électoral».
Erreur philosophique ou suicide
A qui Idrissa Seck apportera-t-il son soutien au deuxième tour? Alors que le candidat malheureux de la coalition «Idy4President» n'a jamais cessé d'affirmer qu'il combat exclusivement pour le depart de Wade dont il considère la présence à la tête du Sénégal comme «un danger et une calamité», les rumeurs sur son probable soutien au candidat des FAL circulent déjà. Le journal l'«As» rapporte que Wade propose le poste du vice président et le pouvoir deux ans après sa réélection. Si Idy s'allie avec Wade, le retournement de veste spectaculaire de Djibo Ka en 2000 qu'il avait qualifié d'«erreur philosophique» en 2000 risquerait de se reproduire. Erreur ou suicide, on attend de voir.
Chute libre
Ils avaient fixé la barre très haut. Les partisans de la coalition des FAL qui prévoyaient depuis des mois la victoire de leur candidat dès le premier tour ont fini par reconnaitre l’évidence d’un deuxième tour. Pourtant au lendemain du scrutin, les plus zélés parmi eux essayaient encore de camper sur cette position en tentant laborieusement de faire croire que les premières tendances n’étaient pas « lourdes » selon leurs propres termes. Ils savent désormais que les choses ne sont pas aussi aisées. D’ou un retour sur terre en chute libre. L’heure est maintenant venue de s’interroger sur les appuis qui permettront au candidat sortant de briguer un troisième mandat qui constitue le combat essentiel des candidats de l’opposition dont on n’imagine pas un seul instant qu’un de ses membres puisse apporter un quelconque soutien à Gorgui.
 
 
Publicité  
 
Les plus populaires
Rue Publique
Qui prendra le dessus ?
Opération Diaye Dolé
 
   
 
 
 
A propos de afreecartoon.com
Mentions légales
Conditions d'utilisation
Poster une contribution
Contactez nous
Publicité
     
© afreecartoon.com 2011