Numbelaan  
 
Tout est mal acquis
Les ministres de rewmi dans le gouvernement de Macky Sall, ont contre toute attente pris le contre pieds de leur leader Idy. Suffisant pour que ce dernier les considère comme des ministres au poste mal acquis. Mais Idy oublie qu'il n'est pas le président...à moins qu'il accepte ce poste comme mal acquis.
Atterrissage forcé
Placé sous mandat de dépôt et incarceré à Reubeuss city, Karim n'est pas prêt à décoller à nouveau comme ce fut le cas pendant le regne de son père...
Rewmi* va mal
Pour le leader du parti rewmi, le pays va très mal. Mais les choses semblent être pires dans son parti qui porte curieusement le nom du pays en langue wolof. Avant de vouloir être le président du Sénégal sans attendre son heure et régler les problèmes, Idy devra tout d'abord résoudre l'équation rewmi dont lui semble être une constante (tiens! ca vous rappelle qui?), Pape Diouf et Oumar Guèye desormais les deux variables!
L’obsession du deuxième mandat
Au moment où des voix s’élèvent pour reprocher au pouvoir en place ses difficultés à fixer un cap, voilà que des ténors de la majorité veulent installer le Sénégal dans des débats sans queue ni tête. C’est ainsi que certains pontes de l’Alliance pour la République (Apr) donnent l’impression d’être déconnectés des attentes de la majorité des Sénégalais, obnubilés qu’ils sont par l’idée de s’installer durablement dans le fauteuil de leurs nouveaux privilèges. Pressés par leurs intérêts particuliers, ils en arrivent à oublier leurs missions au regard de certains actes plus que saugrenus dont ils gratifient leurs compatriotes.
Biens mal acquis
Le Krim du jeudi
Convoquer Karim Wade à la gendarmerie de Colobane n’est pas un crime en soi. Mais le choix des jours de jeudi est tout de même curieux. Il ne serait pas sorti ex-nihilo de la volonté des «bäcc» qui s’occupent de l’enquête sur les biens mal acquis. 
Une histoire de grosses légumes
Il y a ce petit quelque chose de cocasse et d’affligeant dans la convocation de l’ancien Ministre des Infrastructures, de la Coopération nationale, des transports aériens et de l’Energie (comme c’est lourd et fatigant), avec celle (prochaine) de l'ancien président de la République française Nicolas Sarkozy, qui devrait être entendu en France dans le fameux dossier Bettencourt. Une histoire de grosses légumes et de gros sous. Une histoire surtout… de culture démocratique.
Wade, son fils et le PDS sont devenus désespérément pitoyables
En effet, si le ridicule tuait effectivement au Sénégal, je pense que Me Wade et les siens auraient disparu de ce monde, depuis belle lurette. Comment Me Wade ose-t-il, un seul instant, penser parler de plainte, contre un quelconque Sénégalais, après tous les scandales financiers qu’il a provoqués, toutes les violations de nos lois et autres dérives dont il est auteur pendant les 12 ans qu’il est resté à la tête du pays et ceci, rien que pour satisfaire ses désirs personnels ainsi que ceux de ses parents et amis ? 
Guerre ouverte de succession au PS
Khalifa sall défie Tanor!
La guerre de « succession » annoncée au Parti socialiste est-elle en train de prendre une nouvelle tournure? Pour cause, le gentleman agreement scellé entre Tanor et Khalifa Sall vient d’être rompu par la maire de Dakar. En conférence de presse à Paris, Khalifa Sall à qui l’on prêtre l’intention de prendre le secrétariat général du plus vieux parti politique du Sénégal, s’est vivement offusqué des orientations actuelles du Ps au sein de Bennoo Bokk Yaakaar, de l’exclusion presque « illégale » de Malick Noel Seck, avant de contester la candidature dite naturelle du secrétaire général du parti à toute élection présidentielle.
Sénégal: le Sénat et la vice-présidence définitivement supprimés
Les parlementaires sénégalais réunis en Congrès ont voté mercredi la suppression de deux institutions, le Sénat et la vice-présidence, afin d'économiser 12 millions d'euros à l'année et financer la lutte contre les inondations, a annoncé l'agence de presse officielle.
Suppression du Sénat
Macky réussit le coup du Maître
Exit le Sénat. Le président Macky Sall a saisi la balle au rebond, faisant ainsi l’économie d’un bras de fer qui s’annonçait avec les organisations de la société civile, dont certaines avaient cause commune avec l’opposition politique pour sanctionner la gouvernance de Wade.  Et Macky donne en même temps suite aux appels répétés à se montrer ferme face aux exécutions de condamnés à mort en Gambie.
12 ième législature
Macky installe son Assemblée de «rupture»
La 12ème législature s’installe ce lundi 30 juillet 2012, sous le signe de la «rupture», annoncée par le nouveau régime et ses alliés. 150 nouveaux députés dont 65 seulement de l’Apr, le parti du Président Macky Sall, vont revêtir leurs habits de parlementaires pour élire au perchoir, selon toute vraisemblance, un président n’étant pas issu de la formation politique du chef de l’Etat. Une nouveauté dans l’histoire d’une institution parlementaire qui consacre, pour la première fois aussi, l’entrée dans l’hémicycle de 64 femmes (soit 46% de l’effectif parlementaire).
 
 
Publicité  
 
Les plus populaires
Rue Publique
Qui prendra le dessus ?
Opération Diaye Dolé
 
   
 
 
 
A propos de afreecartoon.com
Mentions légales
Conditions d'utilisation
Poster une contribution
Contactez nous
Publicité
     
© afreecartoon.com 2011